Les instruments traditionnels

Le pays de Lorient est une scène représentative de la vitalité musicale bretonne. L'organisation régulière sur l'année de festoù noz, concerts et animations diverses, permet aux musiciens, apprentis ou confirmés, de participer à la vie culturelle locale.

Les musiques dites bretonnes sont une des bases de l'enseignement au sein du département de musiques traditionnelles, mais on peut découvrir et pratiquer d'autres répertoires selon l'instrument ou l'atelier choisi (écossais, irlandais...).

Choisir son instrument, c'est aussi tenter de connaître son aire culturelle, apprendre son histoire, ses pratiques et ses répertoires.
L'enseignement des musiques traditionnelles privilégie la transmission orale. Toutefois, les outils de la musique écrite, indispensables à l'étude de certains instruments, sont utiles à tous. Le choix d'un instrument se fait à partir de 7 ans, il n'y a pas de limite d'âge.
Le cursus en 3 cycles est commun aux autres enseignements de l'école.

Ar sonerezhioù hengounel,
E bro an Oriant e c'heller gwelet mat pegement a virvilh a zo gant sonerezh Breizh. A-hed ar blez e vez aozet festoù-noz, sonadegoù hag abadennoù a bep seurt, ar pezh a ro tro d'ar sonerion, pe e vehent tud é teskiñ pe re arroutet, da gemer perzh e buhez sevenadurel ar vro.
Ar sonerezhioù a reer breton anezhe a ya d'ober unan a ziazezoù ar c'helenn e rann ar sonerezhioù hengounel, met sonerezhioù arall a c'heller gober anaoudegezh gante ha pleustriñ, hervez ar benveg pe an atalier a zo bet choazet (sonerezh a Vro-Skos, a Vro-Iwerzhon...).
Choaz ur benveg a dalv ivez klask anaout e endro sevenadurel, deskiñ e istor, ar fesonioù hag an tonioù a vez sonet gantañ.
Kelennet e vez ar sonerezhioù hengounel " dre gomz " da gentañ-penn. Neoazh ec'h eo talvoudus da razh an dud implijiñ ostilhoù ar sonerezh dre skrid hag emañ ret gober gante evit deskiñ benveger zo.
Adal 7 vlez e c'heller choaz ur benveg ha gellout a reer krogiñ diwezhatoc'h, ne ra forzh.
Evel evit ar c'hentelioù arall er skol sonerezh e vez studiet hervez ur c'hursus e 3 c'helc'hiad.

La cornemuse écossaise

Contrairement aux idées reçues, la taille des poumons et la force du souffle ne sont pas des éléments décisifs pour s'initier à cet instrument.
Il est abordé au "practice", chalumeau au son doux qui permet d'appréhender les premiers éléments techniques, d'isoler les difficultés d'un doigté très complexe, et de s'entraîner seul ou en groupe à un niveau sonore raisonnable.


La cornemuse se pratique au sein d'un bagad, d'un pipe-band, de trios ou quatuors, en couple avec la bombarde ou en soliste. Si les répertoires breton et écossais sont incontournables, d'autres sources sont exploitées : Irlande, Galice, Asturies...

La harpe celtique

Qu'elle soit classique ou celtique, grande ou petite, la harpe appartient à la famille des instruments polyphoniques. Ses sonorités, nombreuses et variées, ainsi que sa forme si gracieuse, ont depuis toujours charmé petits et grands.



Tantôt sonore et enveloppante, tantôt plus délicate et cristalline, elle sait surprendre par la richesse de ses multiples facettes. Instrument permettant d'aborder tous les répertoires, de la musique traditionnelle à la musique savante, en passant par le jazz ou même la variété, elle ravira tous les amateurs de musiques, et vous étonnera par la rapidité à laquelle on peut arriver à jouer des pièces solo et à plusieurs.
Que l'on soit enfant ou adulte, fille ou garçon, la harpe s'adapte à toutes les envies!

La bombarde et le biniou

Instruments emblématiques, quasiment inséparables, ils sont de toutes les fêtes et sont de plus en plus sollicités dans les créations musicales.
À toutes les étapes de l'apprentissage, chacun aura l'occasion de développer son envie et son plaisir de jouer, que ce soit en couple (bombarde et biniou ou cornemuse) ou en ensemble (bagadig, ensemble de bombardes...).

La caisse claire et la batterie écossaise

Adopté en Bretagne depuis 50 ans, l'ensemble " caisses claires, tambour ténor et grosse caisse " accompagne les formations de bombardes et cornemuses pour composer le maintenant traditionnel bagad, ainsi que le pipeband écossais.
La caisse claire, instrument roi du pupitre de percussions, offre de larges possibilités d'expressions et soutient la formation par sa grande précision rythmique.
Filles et garçons s'initient sur des "practices" (instruments d'étude) d'un volume sonore très modéré... on peut donc travailler en appartement.

La flûte traditionnelle en bois

Qui choisit la flûte traditionnelle en bois, quel que soit son répertoire, choisit d'abord une sonorité. Historiquement, elle fut utilisée en Europe, surtout pour la musique savante, jusqu'à l'invention de la flûte Boehm (XIXe siècle).
Les Irlandais l'adoptèrent également pour leurs musiques traditionnelles. De nombreux musiciens bretons l'utilisent depuis les années 1980, tant dans le répertoire à danser que dans les mélodies.
L'étude préalable du Tin Whistle (une forme de flûte à bec) sera certainement bénéfique selon l'âge et la sensibilité de l'élève.
Elle permet les premières acquisitions techniques liées à cet instrument (les doigtés sont identiques).