Clé musicale : Vous avez dit clavecin ou piano-forte ?

Samedi 19 janvier à 15 h à la médiathèque F. Mitterrand

1789, le clavecin, instrument à  cordes pincées, règne en maitre depuis 2 siècles et demi. Les facteurs cherchent depuis longtemps à  pallier le manque de dynamique par toutes sortes de subterfuges : double claviers, différents jeux (8 pieds, 4 pieds, jeu de luth, jeu de buffle) accouplement à tiroir.

La révolution sonne le glas du clavecin. Symbole de l’aristocratie, il est brûlé en place publique.

Il sera complètement oublié jusqu’à  la toute fin du 19e siècle.

Mais déjà en 1696, Bartolomeo Cristofori, célèbre facteur italien de clavecins, qui connaissait bien ses limites dynamiques, inventait un tout nouveau concept d’expression : le piano-forte.

Jean-Francois Nestour (clavecin), Marie-Astrid Arnal (piano-forte), et Jacques Coic, facteur du piano-forte (copie d’un Walter), vont nous faire découvrir ces deux instruments par l’historique, la facture, les styles, au cours d’une conférence illustrée d’exemples musicaux.

Entrée libre